skip to Main Content
Dr. Mary Ann Richardson (USA)

Mary Ann Richardson, Dre S. P. (É.-U.)

Pionnière de la recherche sur la médecine complémentaire et alternative, la Dre Mary Ann Richardson est également chercheure indépendante chevronnée et directrice de programmes de portée internationale pour les secteurs universitaires, gouvernementaux, à but lucratif et à but non lucratif. Elle a travaillé pour l’industrie, des organes de réglementation et des sites de recherche clinique pour élaborer et diriger des protocoles d’évaluation de thérapies relevant de la botanique, de la pharmaceutique et du bioélectromagnétisme, grâce à des bourses des National Institutes of Health (NIH), du Département de la Défense américain (Department of Defense (DOD)) et d’autres organismes à but non lucratif. Elle est la fondatrice d’Alycon Associates, un groupe d’experts-conseils dont la mission est de constituer des réseaux de collaboration entre les fabricants/inventeurs, les cliniciens/chercheurs scientifiques et les organismes visionnaires à but lucratif et à but non lucratif, dans le but de faire progresser la thérapeutique originale en appliquant la rigueur scientifique à des approches stratégiques de recherche expérimentale.

Elle détient une maîtrise et un doctorat en santé publique qui ont porté sur les méthodes épidémiologiques et statistiques de l’École de santé publique de l’Université du Texas à Houston (University of Texas-Houston School of Public Health (UT-SPH)), où elle était professeure adjointe ainsi que directrice du Centre de recherche en médecine alternative de l’UT (Center for Alternative Medicine Research). Il s’agit du premier centre subventionné par les National Institutes of Health (NIH) et le seul à être cofondé avec le National Cancer Institute, afin d’évaluer les thérapies en médecine complémentaire et alternative (MCA) pour le cancer.

Dans le passé, elle a occupé les fonctions suivantes : administratrice des sciences de la santé au National Center for Complementary and Alternative Medicine des NIH, où elle a géré un vaste portefeuille d’oncologie et a élaboré de nouvelles initiatives de recherche; directrice de recherche et vice-présidente de la National Foundation for Alternative Medicine (NFAM), où elle a dirigé des programmes qui dépistaient et évaluaient des thérapies novatrices pour les affections chroniques; chercheure principale en médecine complémentaire et alternative (MCA) militaire au Service de documentation épidémiologique (Epidemiological Documentation Service (EDS)), un service que le Département de la Défense subventionne par le truchement de l’Institut Samueli, afin de déterminer et d’évaluer la pertinence de la MCA pour les forces armées.

Mme Richardson est membre fondatrice de l’American Society of Complex Therapeutics et membre du comité consultatif du Groupe de travail sur la MCA de Cochrane Collaboration. Elle a été secrétaire exécutive du Cancer Advisory Panel for CAM des NIH, membre du comité de rédaction sur les traitements destinés aux adultes pour la base de données Physicians Data Query (PDQ) du National Cancer Institute, membre du comité de rédaction sur la MCA de l’American Cancer Society et membre du comité consultatif de la Cancer Coalition.

Ses intérêts de recherche comprennent la thérapeutique complexe, la phytomédecine, les thérapies relevant des fréquences et du bioélectromagnétisme, les traitements non toxiques, sans invasion chirurgicale et à faible coût pour les affections chroniques dont le cancer, les maladies cardiovasculaires, le VIH-SIDA, les neuropathies et les effets de l’exposition à des produits toxiques et à l’environnement.

Back To Top
×Close search
Rechercher